La vie dans un ‘campervan’ en Islande

Avant notre départ pour l’Islande, mon chum et moi avons arrêté notre choix sur la location d’un campervan pour notre séjour d’une semaine en Islande.

IMG_20180802_123000
Une chance que mon chum était là pour conduire 🙂 J’étais la co-pilote photographe

***

On savait automatiquement que nous voulions louer une voiture pour se déplacer. Laquelle était la meilleure pour nous? On a fait nos recherches selon nos besoins. Aussi, en Islande, comme un peu partout en Europe, la transmission manuelle est plus populaire. Si vous ne pouvez pas conduire manuel, assurez vous de prendre l’option automatique, pour un peu plus cher.

Vu qu’on y allait en août (période plus occupée en Islande), nous devions réserver nos hôtels d’avance. Nous n’étions pas fort à l’idée vu que la réservation nous limitait pas mal et que nous voulions avoir un peu plus de liberté face à l’imprévus. Ensuite, on a pensé à louer tout l’équipement pour camper dans une tente. Oh mais là, c’est qu’en Islande, il vente pas mal! Et la terre est rocheuse à certains endroits. Pour nous, ce n’était donc pas la meilleure option.

C’est alors qu’au travers de nos recherches, on a découvert les campervan (aussi appelé Panel en français). Ohhh my God!! Malade! Une fois qu’on a découvert cette option, nous nous sommes mis à chercher quelle compagnie nous voulions faire affaire avec pour notre voyage. On a lu, on a comparé, on a écrit, etc.

IMG_20180803_134646
Notre transport et habitation pour une semaine en Islande 🙂 On a trippé!

Finalement, nous nous sommes arrêtés avec la compagnie Affordable Camper. Tsé, comme le nom le dit, c’est abordable! Effectivement, selon la qualité-prix, nous avons pris la décision de réserver avec la compagnie. Nous avons fait la réservation un peu plus d’un mois avant notre départ.

***

On a vécu une des meilleures expériences de notre vie!

Pour s’y rendre de l’aéroport

À notre arrivée à l’aéroport de Keflavik, nous avons pris une ligne autobus qui se rend un peu à l’extérieur de Reykjavik: Grey Line (Les personnes responsables sont habillées en orange – et on paye à bord – carte de crédit acceptée). Le trajet pour se rendre à la capitale de l’aéroport est d’une 40ene de minutes. Le paysage en route est totalement à couper le souffle! Une fois arrivé à la gare d’autobus, il y a un petit café à côté où les sandwichs sont hyper bons! Un peu cher, mais ils valent la peine 🙂

Bref, à partir de la gare, il faut marcher un peu moins de 20 minutes pour se rendre au bureau de Affordable Camper. Le trajet est facile et en ligne droite. On ne peut pas tant se perdre 😉

Notre réservation était pour 9h du matin et on nous a tellement bien accueilli! Le propriétaire a pris le temps de nous conseiller des endroits à visiter, des astuces de locaux, les épiceries, les activités à faire, etc. 🙂 Du super bon service!

Les inclusions dans le camper

IMG_20180801_151452.jpg
L’équipement du campervan par les portes arrières. Beaucoup de place de rangement! Par les portes de côté, en dessous, nous mettions nos backpacks et nos souliers.

Dans notre camper, les draps, oreillers et chauffage étaient inclus. Même en été, il fait froid la nuit! Nous n’avons pas pris l’option de sac de couchage et nous ne l’avons pas regretté en été. En hiver, je le conseille fortement! Il y a aussi des p’tits rideaux pour cacher les fenêtres. Pas mal de privé, quoi 🙂 La section lit restait toujours propre vu que nous mettions nos souliers sous le lit.

Pour manger, nous avions un frigo, une petite cuisinière de camper qui fonctionne avec une bombonne (de fournis), tous les ustensiles nécessaires pour manger et cuire, une poêle, deux chaudrons de différentes grandeur, des assiettes, des bols, une planche à découper, bref tout le nécessaire pour se faire à manger. Même du matériel pour faire la vaisselle (savon, éponge et papier essuie-tout).

Dans mon article ‘ L’Islande à plus petit budget ‘, je donne la liste d’épicerie que nous avons fait avant de partir en Islande. Nous avons opté pour l’épicerie Kronan vu que Bonus ouvrait à 11h. Les deux épiceries sont abordables.

Pour le reste des inclusions, la compagnie offre plusieurs options comme une table, des chaises, un bbq, un permis de pêche et l’équipement, etc. Selon moi, la table et les chaises ne sont pas nécessaires. Il y a pleins pleins pleins pleins de tables de picnic partout sur la route avec des vues incroyables! Il ne faut pas oublier qu’en Islande, il vente! Pour la pêche, il y a plusieurs cours d’eau et des pancartes sur la route qui indiquent la possibilité de pêcher. Ça peut être bien, pour ceux qui aiment ce sport 🙂

La préparation au voyage avec notre campervan 

Une fois que nous avions entre nos mains notre campervan, que le propriétaire nous a tout expliqué les fonctionnalités du camper, nous sommes partis en route vers le Golden Circle, motivés à partir à l’aventure!

Un seul problème. Le décalage horaire nous frappe intense. Oh la fatigue! On devait se reposer au plus vite. Mais où? On vient d’arriver en Islande, on ne connaît pas les routes ni les normes…

Heureusement, on trouve un camping à l’entrée du Golden Circle (Þingvellir – Nyrðri Leirar) à environ 30 minutes de Reykjavik, directement sur la route 36. Nous décidons d’arrêter et de demander pour se reposer. Les campings en Islande sont gratuits avant 17h. D’ailleurs, un peu partout sur l’ile, c’est même possible s’arrêter à certains endroits pour se reposer.

Alors on saute sur cette chance et on s’installe pour faire notre sieste de décalage horaire. Nous essayons donc rapidement le lit du campervan 😀 Et nous avons dormi comme des bébés pour quelques heures 🙂

Une fois réveillés, de bonne humeur et en forme, nous sommes partis pour notre voyage!! Et c’était une semaine extraordinairement merveilleuse!

MVIMG_20180801_152104.jpg
Oui, là on est réveillés et en forme 😀 Super excités!

La route

Bon, venant du Canada, nous sommes habitués de faire de la route! Au début, on ne savait pas trop si on allait avoir la chance de faire le tour de l’Islande ou simplement se concentrer au Sud, Sud-Ouest. On y allait à notre rythme 🙂 D’ailleurs, je ferai un article sur tout notre séjour en Islande!

En louant une voiture (ou un campervan – ok à noter que je suis tellement excitée d’écrire sur le campervan! En plus j’écoute de la musique de film. Assez motivant pour l’écriture merci!), il ne faut pas oublier qu’il faut remplir la voiture d’essence. En Islande, l’essence coûte cher. très cher. (Comme la nourriture et les logements…. et les souvenirs, mais ça, c’est une autre histoire).

Je conseille fortement de mettre de l’essence chaque fois que vous voyez une station. Au Sud, il y en a beaucoup. Après, ça va presque juste au Nord… Pour notre part, on s’arrangeait toujours pour avoir au minimum la moitié de pleine. Comme ça, on était prêts si jamais on voulait prendre une autre route ou s’il y avait un détour à prendre. Avec notre campervan, l’essence était au Diesel : consomme moins et coûte moins  cher (à prendre en considération).

Assez parlé d’essence.

Les routes.

C’est impossible de parler des routes en Islande, sans parler des moutons qui traversent tout bord tout côté partout! Alors, il faut faire attention à cette population de l’Islande! Parfois, il faut se compter chanceux, ils traversent en courant. D’autres fois, la femelle allaite en plein milieu de la route…

IMG_20180804_173350.jpg
Un mouton calme et serein traversant la route comme si de rien n’était
La route 1 (considérée comme autoroute – mais elle zigzag pas mal, surtout dans l’Est).

Elle fait le tour de l’Islande. Toujours en asphalte. Bref, c’est la route principale. Pour arrêter mettre de l’essence, aller à l’épicerie, acheter des souvenirs, lire les pancartes en islandais, c’est elle qui faut prendre. Elle va directement d’un point à l’autre. Par contre, elle contourne le Golden Circle. Donc il faut prendre une autre route pour s’y prendre. Pas de stress.

MVIMG_20180803_163418
Une des merveilleuses vues de la route 1. Entourée de champ de lave et de montagnes
Les routes F

Avec notre campervan, on ne pouvait pas aller sur les routes F. Ces routes vont plus dans les champs et les montagnes. Pour y accéder et avoir du plaisir, il faut louer une voiture 4×4 et même un jeep modifié (avec des grosses roues). Ces routes sont en gravelle et elles ont des traverses de rivières ou cours d’eau ici et là. Elles sont moins populaires donc je suis persuadée que les paysages doivent être à couper le souffle.

Mais bon, on n’en a jamais pris…

Les routes en gravelle

Il y a d’autres routes qui croisent la 1 qui sont parfois pavées (la 34, 36, etc.). Des fois, elles sont partiellement pavées  (le début / la fin). Ce ne sont pas des routes F. Pour se rendre à certaines attractions (chutes, montagne, glacier, etc.), il faut les emprunter. Il faut simplement faire attention.

Nous avions pris la protection pour la gravelle avec notre campervan. Une chance!! C’est grandement conseillé! On les utilise plus souvent qu’on le pense 😉

IMG_20180805_174241.jpg
La vue en est tout autant à couper le souffle!!

Juste… les vues en voiture

Donc notre séjour en campervan a vraiment été inoubliable! En plus de toutes les activités en Islande, les vues et les personnes, notre voyage a été mémorable grâce à notre campervan 🙂

Parce que les endroits où on s’arrêtait pour dormir était juste…. formidables!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Quel voyage mémorable!!

Une réflexion sur “La vie dans un ‘campervan’ en Islande

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s